Accueil CCDH Bretagne > Vidéos > Troubles bipolaires 2/3
DOCUMENTAIRE
PROFITS MACABRES - L'histoire cachée des drogues psychiatriques
L'INVENTION DE NOUVELLES MALADIES
Troubles bipolaires, ...
Pour accéder à la vidéo correspondant à cette transcription, cliquez ici:
- Quand le Paxil a été approuvé par la FDA comme le premier antidépresseur contre l'angoisse sociale, il s'est immédiatement vendu comme des petits pains... passant de la 3ème position sur le marché des psychotropes à la 1ère [Prozac: 0,73 milliard de $, Zoloft: 2,74 milliards de $, Paxil: 3,3 milliards de $].
Arlène Tessitore
Ancienne Dirigeante
Pharmaceutical Marketing Co.

Le trouble de l'anxiété sociale est simplement l'un des nombreux troubles psychiatriques fabriqués de toutes pièces pour alimenter le boum des prescriptions de psychotropes.

- Les psychiatres sont très occupés à promouvoir la prochaine maladie en vogue. De nos jours, c'est le trouble bipolaire qui est à la mode.

- Chacun est informé de son trouble bipolaire, même si nous savons qu'avoir des hauts et des bas est typiquement humain.
John Sommers-Flanagan
Professeur en Formation au Conseil
Université du Montana

- On diagnostique ce trouble pour un rien. « Vous l'avez, vous êtes bipolaire. » Je vais bien un jour, c'est un signe de manie. Je rentre fatigué un soir: je dois être déprimé. Je dois donc être bipolaire: c'est ridicule !
Dr. Walter Afield
Psychiatre

[Interviews dans la rue]
- Vous inquiétez-vous de voir toute cette publicité sur un trouble dont vous pourriez souffrir ?
- Oui.
- Lequel ?
- Le trouble bipolaire. On en parle beaucoup.
- Bipolaire. J'en connais des tas.
- Deux amis chez qui on a diagnostiqué un trouble bipolaire.
- Ma voisine était bipolaire.
- J'ai eu un diagnostic de bipolaire.
- Ma mère était bipolaire.
- C'était le trouble bipolaire.
- Bipolaire schizophrène.
- Et obsessionnel-compulsif.
- Bipolaire et THADA.
- Trouble bipolaire.
- Oui, bipolaire.
- Bipolaire.
- Bipolaire.
- Bipolaire.
- Bipolaire.
- Bipolaire.
- Trois troubles de la personnalité, et le dernier est le trouble bipolaire. Tout cela s'est produit en un an.

En fer de lance du processus de vulgarisation du trouble bipolaire, surtout chez les enfants, on trouve le psychiatre Joseph Biederman [responsable du programme de recherche clinique en psychopharmacologie pédiatrique et pour le THADA chez les adultes], porte-parole, conseiller et chercheur à la solde de 25 laboratoires pharmaceutiques [Abbott Laboratories, Alza, AstraZeneca, Celltech, Cephalon, Eli Lilly, Esai, Forest Laboratories, GlaxoSmithKline, Gliatech, McNeil, Merck, New River, Novartis, Noven, ...].

- En 1996, les laboratoires ont versé des fonds à ce Dr Biederman, qui est renommé. C'est lui qui a dit que même des petits enfants étaient bipolaires. On n'avait jamais rien entendu de tel. Les enfants n'en souffrent pas. Il a fait des recherches et publié des articles dans le monde entier et d'autres l'ont suivi et ont dit la même chose.
Evelyn Pringle
Journaliste d'investigation

En raison de la promotion constante faite par le Dr Biederman et ses confrères [Time, BP, New York], on observe une augmentation de 4000% du nombre de diagnostics du trouble bipolaire chez les enfants depuis 1994 et le nombre d'ordonnances d'antipsychotiques prescrites aux enfants a quintuplé, atteignant à peu près 2,5 millions d'ordonnances. En 2008, le Dr Biederman a été accusé à la suite d'une enquête du sénat de ne pas avoir déclaré 1,6 million de dollars de revenus personnels provenant de laboratoires pharmaceutiques. Mais les dégâts avaient été faits. A cause de cette lubie des troubles bipolaires inventés par le Dr Biederman, les antipsychotiques ou neuroleptiques, psychotropes parmi les plus forts que l'on prescrive, sont des drogues de choix pour la psychiatrie. Les 3 antipsychotiques qui se vendent le plus [Seroquel, Zyprexa, Risperdal] rapportent en tout 25000 $ brut toutes les minutes, et même si l'industrie des psychotropes rapporte déjà beaucoup, les psychiatres font tout pour fournir des diagnostics qui la rendent encore plus lucrative.

- Voici par exemple les parts de marché d'une certaine classe de médicaments [Par ordre décroissant: Effexor, Lexapro, Zoloft, Wellbutrin, Cymbalta, Paxil], et tout le monde veut sa part de ce marché très prolifique. Mais que se passerait-il si ce marché était encore plus grand ? Vous l'augmentez en étendant le champ d'application de ces médicaments. Ils ont déjà des psychotropes sur l'étagère. Il suffit d'en prendre un, de le renommer, de changer l'emballage et voilà un psychotrope pour une autre maladie.
Shane Ellison
Ancien chimiste en recherche médicamenteuse
Eli Lilly

- Pour remplacer le Prozac, Eli Lilly a dû trouver une autre source de bénéfices. Il l'a simplement rebaptisé et appelé Sarafem, et de verte il en a fait une pilule rose pour la dysphorie prémenstruelle ou PMDD [Premenstrual Dysphoric Disorder], nouveau trouble ajouté dans le DSM.
Ben Hansen
Investigateur

- Donc, si vous pouvez inventer une nouvelle étiquette, c.-à-d. un nouveau diagnostic pour un antipsychotique, vous pouvez le vendre comme des petits pains.
Andy Vickery
Avocat
Vickery, Waldner & Mallia LLP

<< Page précédentePage suivante >>
Installez Flash Player pour visualiser cette animation.
Enquêtes et dénonciations de violations des Droits de l'Homme en psychiatrie
Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme
CCDH Bretagne