Accueil CCDH Bretagne > Vidéos > Alternative thérapeutique aux psychotropes 4/4
DOCUMENTAIRE
PROFITS MACABRES - L'histoire cachée des drogues psychiatriques
LES FAITS
Alternative thérapeutique aux psychotropes
Pour accéder à la vidéo correspondant à cette transcription, cliquez ici:
- La plupart des conditions peuvent être traitées par d'autres méthodes.
Dr Ludwig Lowenstein
Psychologue clinicien

- Tous ceux qui essaient de faire croire aux médecins que les psychotropes sont la solution ne se soucient pas du patient.
Dr Howard Brody
Bioéthicien
Université du Texas

Et comme le patient est rarement informé de l'existence de la plupart des méthodes alternatives non médicamenteuses, il ne consent presque jamais à un traitement en toute connaissance de cause.

- Quant au consentement éclairé, le patient doit être suffisamment responsable pour demander quels sont les dangers d'un psychotrope et ne pas croire aveuglément ce que le psychiatre ou le médecin lui dit.
Frank Bailey
Avocat

- Nous ne pouvons abandonner nos responsabilités de consommateur parce que quelqu'un a un « Dr » devant son nom ou qu'un psychiatre pourrait en savoir plus que nous.
Mary Starrett
Reporter d'investigation

- La meilleure manière de se protéger est de s'informer, de poser des questions à votre médecin et de faire votre propre recherche.
Gina Ross
Ex-superviseur de clinique psychiatrique

- Ne restez pas ignorant, informez-vous autant que vous le pouvez, soyez un consommateur intelligent et sceptique. C'est ainsi que vous allez protéger vos enfants, votre famille et vous-même de cette industrie de la mort qu'est la psychiatrie moderne.
Mike Adams
Défenseur des utilisateurs de services de santé

De même que la psychiatrie s'est infiltrée partout dans la société au cours des 50 dernières années, il en est de même du dopage aux psychotropes. Mais il existe un moyen de dénoncer ces mauvais traitements médicaux en rapportant tout sujet de plainte et tout effet secondaire des psychotropes auprès de votre agence nationale de contrôle des médicaments, aux États-Unis l'agence fédérale MedWatch, en France l'AFSSAPS.

- MedWatch est un système de rapports volontaires, où médecins, patients, pharmaciens – en fait quiconque – peuvent rédiger un rapport disant qu'eux ou leurs patients ont subi des effets néfastes.
Dr Moira Dolan
Médecin

- C'est ce que nous appelons de la « supervision du marketing ». Et cela nous permet d'avoir une idée des véritables effets secondaires résultant d'un usage à long terme ou chronique de ces psychotropes.
Dr Fred A. Baughman Jr.
Neurologue pédiatrique

- La FDA admet que seulement 1% des effets néfastes sont rapportés par des patients ou des médecins.
Dr Gary Kohls
Médecin

Ce n'est qu'en rapportant tous les effets néfastes des psychotropes que l'on fera connaître l'horreur que constitue le fait d'être dopé à coups de psychotropes. Les faits vous ont été donnés. Montrez cette vidéo à votre médecin et ne permettez pas que vous, vos amis et ceux que vous aimez soyez les prochaines victimes du marché très lucratif des psychotropes.

Pour en savoir plus au sujet de la psychiatrie et des prescriptions abusives de psychotropes ou pour rapporter les mauvais traitements des psychiatres, contactez la Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme.
<< Page précédente
Installez Flash Player pour visualiser cette animation.
Enquêtes et dénonciations de violations des Droits de l'Homme en psychiatrie
Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme
CCDH Bretagne