Accueil CCDH Bretagne > Vidéos > Les effets secondaires des psychotropes 3/4
DOCUMENTAIRE
PROFITS MACABRES - L'histoire cachée des drogues psychiatriques
DES EFFETS PAS SI SECONDAIRES
Les effets secondaires des psychotropes
Pour accéder à la vidéo correspondant à cette transcription, cliquez ici:
- Nous étions, mon mari Tim (surnommé Woody) et moi, mariés depuis presque 10 ans, une longue vie de couple. Woody était en bonne santé. Il adorait courir. Il n'avait ni dépression ni soi-disant « maladie mentale ». On lui a donné du Zoloft pour l'insomnie. Une nuit, je trouve Woody en sueur, en position fœtale, qui répète: « Aide-moi, je me sens mal. On dirait que ma tête est séparée de mon corps. Kim, aide-moi. » Nous avons fait des exercices respiratoires, écouté de la musique, prié, tout ce qui pouvait calmer cette sensation d'avoir la tête séparée du corps. Et une semaine plus tard, nous l'avons trouvé pendu. Un homme qui aimait la vie.
Kim
Son mari s'est suicidé pendant le traitement au Zoloft

Les psychiatres prétendent que leurs psychotropes sauvent des vies. Mais d'après leurs propres recherches, les psychotropes doublent les risques de suicide. Et l'un d'eux multiplie ce risque pratiquement par 7.

- En tant que pharmacien qui étudie le problème depuis 7 ans, je vois une relation manifeste entre l'emploi abusif de ces psychotropes et l'augmentation de la violence.
Lauren DeWitt
Pharmacien enregistré

- Si les gens savaient que ces psychotropes peuvent créer des effets inconnus, qu'ils risquent d'avoir un comportement homicide ou suicidaire, et qu'en en prenant, ils vont peut-être se suicider.
Dr Lance Durrett
Fondateur de clinique

- Je pourrais citer probablement une dizaine d'autres exemples de dommages ou de violence contre soi ou les autres chez des patients qui ne s'étaient jamais comportés de la sorte auparavant.
Dr James O'Donnell
Professeur Associé de pharmacologie
Université Rush

Des patients comme Donald Schell, un grand-père venant du Wyoming.

- Donald Schell avait une soixantaine d'années. C'était un homme doux, qui aimait sa famille, un homme amusant. Il avait déjà eu des moments de dépression, mais jamais rien de très sérieux mentalement. Il est devenu déprimé, il avait le cafard, et il est allé voir un généraliste qui lui a donné du Paxil. Deux jours plus tard, il a tué sa femme, sa fille, sa petite fille âgée de neuf mois avant de se tuer. La première question, très révélatrice, posée au jury, était: « Le Paxil peut-il amener certaines personnes - certaines personnes - à commettre un homicide et/ou se suicider ? » Le jury a répondu oui.
Andy Vickery
Avocat de la famille Schell

Donald Schell ne prenait du Paxil que depuis quelques jours avant d'avoir cette réaction meurtrière suite à la prise du médicament. Mais on a aussi prouvé qu'un emploi prolongé de psychotropes crée des dommages irréversibles, et une situation dramatique dont les psychiatres ne font pas cas.

- A long terme, les effets secondaires peuvent être pires que l'état d'origine.
Dr Tim McCullough
Auteur & Conférencier

- Les patients ne savent pas que les effets à long terme du Paxil comportent des maladies graves: diabète, défaillance rénale, dyskinésie tardive, troubles moteurs sérieux et irréversibles.
Timothy Scott
Psychologue

- Ces psychotropes peuvent affecter n'importe quelle partie du corps: votre cerveau, votre cœur, vos reins.
Dr Mary Ann Block
Médecin

- Ces gens meurent souvent jeunes. Ils prennent ces psychotropes, et leurs effets à long terme, dans certains cas, entraînent leur mort.
Dr Ludwig Lowenstein
Psychologue clinicien

Pour le profit, les psychiatres prescrivent plusieurs psychotropes, les uns remédiant aux effets des autres, créant ainsi encore plus de dommages.

- Ils créent des effets secondaires, nécessitant davantage de psychotropes pour y remédier. Cela semble être un système auto-propagateur.
Andrew W. Saul PhD
Auteur & Conférencier

- C'est pourquoi chaque nouveau psychotrope mis sur le marché crée un symptôme, et un autre psychotrope doit y remédier, etc.
Dr Sherri Tenpenny
Médecin

- On entre dans un cercle vicieux où l'on a besoin d'un autre psychotrope.
Ian Hartley
Attaché scientifique dans un laboratoire médical (à la retraite)

- Parfois, les gens qui viennent nous voir prennent un cocktail de psychotropes impressionnant pour toutes sortes de choses.
Barbara Findeisen
Psychologue clinicienne

- Il est rare de voir des personnes âgées prendre moins de 5-6 pilules à la fois. Certaines en prennent 12, 15.
Dr Lance Durrett
Fondateur de clinique

- Leur système justifie la prise de plusieurs psychotropes, tous toxiques.
Dr James Chappell
Clinicien

Alors que l'activité lucrative des psychiatres qui consiste à prescrire des psychotropes prend de plus en plus d'expansion au cœur de la société, les enfants sont désormais leurs dernières et plus tragiques victimes.
<< Page précédentePage suivante >>
Installez Flash Player pour visualiser cette animation.
Enquêtes et dénonciations de violations des Droits de l'Homme en psychiatrie
Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme
CCDH Bretagne