Accueil CCDH Bretagne > Vidéos > Le dépistage des maladies mentales 4/4
DOCUMENTAIRE
PROFITS MACABRES - L'histoire cachée des drogues psychiatriques
LA CREATION D'UNE CLIENTELE
Le dépistage des maladies mentales
Pour accéder à la vidéo correspondant à cette transcription, cliquez ici:
Les programmes de dépistage des troubles mentaux tels que celui-ci sont à la mode. Dans le cadre du programme de dépistage TeenScreen, des tests de dépistage ont été effectués auprès de centaines de milliers d'écoliers dans 500 écoles de 43 états américains.

- Le but n'est ni d'aider les enfants, ni de les soigner, et n'a rien à voir avec la médecine - mais de droguer des enfants.
Dr Julian Whitaker
Médecin

- Il est donc présenté comme un programme merveilleux et altruiste, alors qu'en fait, son objectif est de diagnostiquer délibérément et sans pitié de façon subjective des maladies mentales chez toujours plus d'enfants et de leur donner des médicaments.
Allen Jones
Investigateur
Bureau de l'Inspecteur Général (à la retraite)
Pennsylvanie

Mais la prise forcée de psychotropes ne se limite pas aux salles de classe. Une nouvelle loi vient d'être votée [« Tests de dépistage… pour consommateurs de tout âge... »] pour faire passer des tests payants de dépistage des maladies mentales à tous les citoyens [« Loi sur la santé mentale en gériatrie »], y compris les personnes âgées [« Tests de dépistage du TSPT... »], les anciens combattants et les femmes enceintes [« S'assurer qu'on teste les mères... »].

- Les psychiatres en profitent dans deux sens: 1) ils sont payés par l'industrie pharmaceutique et 2) ils sont payés par les patients qui prennent ces pilules.
Arlene Tessitore
Ancienne dirigeante
Pharmaceutical Marketing Co.

- C'est un lobby qui ne peut se permettre de traiter sans pilules. C'est la source du problème.
Mary Starrett
Journaliste d'investigation

- Si tout le monde pense qu'il est malade d'une façon ou d'une autre, et que le seul moyen, le seul espoir d'être heureux est de prendre des pilules toute sa vie, leur but est atteint.
G. Edward Griffin
Chercheur et Auteur

- Les firmes pharmaceutiques et les psychiatres exploitent un filon. Cela n'a rien à voir avec le fait d' »aider nos enfants » ou « leur santé mentale ». C'est une question de gros sous
.
Kelly O'Meara
Journaliste d'investigation

Aujourd'hui, les firmes pharmaceutiques dépensent plus de 5,3 milliards de dollars par an pour le marketing des psychotropes, presque 9 fois plus qu'il y a 10 ans. Résultat: les ventes mondiales de psychotropes [1997 - 19 milliards de $ ; 2008 - 80 milliards de $] ont atteint 80 milliards de dollars.

Pendant ce temps, les psychiatres refusent de considérer l'étendue des tragédies qu'ils laissent dans leur sillage.
<< Page précédentePage suivante >>
Installez Flash Player pour visualiser cette animation.
Enquêtes et dénonciations de violations des Droits de l'Homme en psychiatrie
Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme
CCDH Bretagne