Accueil CCDH Bretagne > Vidéos > Psychiatres et laboratoires pharmaceutiques 3/4
DOCUMENTAIRE
PROFITS MACABRES - L'histoire cachée des drogues psychiatriques
L'ALLIANCE DES DEALERS
Psychiatres et laboratoires pharmaceutiques
Pour accéder à la vidéo correspondant à cette transcription, cliquez ici:
- Les universités reçoivent beaucoup d'argent des firmes pharmaceutiques. Celles-ci ont un bureau à deux pas d'une école de médecine. [Centre de Recherche Novartis adjacent au M.I.T.; Laboratoires de Recherche Merck adjacents à l'Ecole Médicale Harvard]. Elles subventionnent toute la recherche.
Andrew W. SAUL. PH. D.
Auteur & Conférencier

- Le centre de dépression de l'université du Michigan a reçu 750 000 $ d'Eli Lilly. Et tout ce qu'il fait, c'est d'insister sur le côté biologique des maladies mentales et de la dépression.
Ben Hansen
Investigateur

Comme les professeurs en psychiatrie reçoivent des millions de la part des firmes pharmaceutiques pour les universités, il n'est pas surprenant que leurs programmes d'étude soient axés sur les psychotropes.

[Subvention à l'Université Columbia, de:
Abbott Laboratories Fund
GlaxoSmithKline Foundation
Hoffmann-La Roche, Incorporated
Johnson & Johnson Family Companies
The Merck Company Foundation
Novartis US Foundation

Subvention à l'Université Harvard, de:
Bristol-Myers Squibb Company
Burroughs Wellcome Fund
Eli Lilly & Company Foundation
GlaxoSmithKline Inc
Infinity Pharmaceuticals Inc
Takeda Pharmaceuticals
National Pharmaceuticals Council
Abbott Laboratories

Subvention à l'Université Tufts, de:
Abbott Laboratories
AstraZeneca
Aventis Pharmaceuticals
Eli Lilly & Company
Forest Labs
GlaxoSmithKline Inc
Ortho-McNeil Pharma]

- Les programmes de formation en psychiatrie poussent l'usage des psychotropes.[« Traitements modernes...psychotropes »] En fait, vous êtes un psychopharmacologue quand vous terminez un tel programme.
Michael Oldani
Ex visiteur médical

- Quand j'étudiais la médecine, les psychiatres parlaient aux patients. Maintenant, ils écrivent une ordonnance.
Dr Norman Shealy, Ph. D.
Neurochirurgien

- Un psychiatre est formé à une seule fin: prescrire des psychotropes.
Dr Michael Murray
Médecin

Les professeurs en psychiatrie ne se contentent pas d'endoctriner les étudiants en psychiatrie et en médecine. Ils vantent aussi les vertus des psychotropes à leurs confrères [Colloque: Utilisation des antipsychotiques; Colloque: La pharmacologie; Colloque: Antidépresseurs actuels; Colloque: Utilisation des antipsychotiques], d'abord en réalisant des essais cliniques que l'on fait passer comme objectifs et qui promeuvent à la fois un nouveau trouble psychiatrique inventé et le psychotrope censé le guérir.

Ces recherches sont diffusées dans des revues spécialisées [The New England Journal of Medicine, ...] destinées à leurs confrères et on en fait mention dans les média. Mais les lecteurs ne savent pas qu'environ 50% de ces psychiatres n'ont jamais participé à ces recherches.

- Une des pratiques les moins éthiques consiste à signer un article écrit par un employé d'une firme pharmaceutique. Le professeur renommé se contente de signer et de publier l'article alors qu'il a juste changé 3 ou 4 mots. L'article de la société pharmaceutique est un outil de marketing. Mais il le signe comme s'il l'avait écrit.
Dr Howard Brody
Bioéthicien
Université du Texas

- Il n'a pas participé à l'étude en question et n'en a même pas lu les résultats. Mais il est disposé à recevoir 10 000 ou 20 000 $ pour donner plus de poids à une étude en la signant.
Bryan Hubbard
Auteur et éditeur

Il est si commun de faire rédiger des articles par d'autres en son nom que même le psychiatre qui dirige le département d'évaluation des psychotropes de la FDA [Thomas P. Laughren] signe de tels articles.

- Puis un médecin tombe sur l'article, le lit et le croit. Et cela semble logique qu'il le croie. L'article a l'air plausible, c'est écrit noir sur blanc dans une revue renommée. C'est donc vrai.
Timothy Scott
Psychologue

Ces revues sont souvent envoyées gratuitement aux psychiatres et aux médecins sous le couvert de recherches médicales authentiques. Mais pourquoi ces revues sont-elles gratuites ? Parce que la publicité pour les psychotropes rapportent des sommes énormes à ceux qui les publient.

- Feuilletez une de ces revues: elles sont remplies de publicité sur le traitement du trouble bipolaire, de la dépression et de la schizophrénie à l'aide de médicaments. Ce message est partout.
John Sommers-Flanagan
Professeur en Formation au Conseil
Université du Montana
<< Page précédentePage suivante >>
Installez Flash Player pour visualiser cette animation.
Enquêtes et dénonciations de violations des Droits de l'Homme en psychiatrie
Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme
CCDH Bretagne