Enquêtes et dénonciations de violations des Droits de l'Homme en psychiatrie
Accueil CCDH Bretagne > Documentation > Les jeunes en danger 3/6
LES JEUNES EN DANGER
QUAND LA PSYCHIATRIE S'EN PREND AUX ENFANTS ET ADOLESCENTS
CHAPITRE UN
Page 3/6
TYRANNIE AU SEIN DU SYSTEME SCOLAIRE
Manuel Sanchez et John Duncan, meurtriers à 12 ans
Le taux de criminalité et la violence ne cessent d'augmenter et l'impact de la psychiatrie sur l'éducation a eu pour résultat consternant le fait que les criminels sont de plus en plus jeunes. Manuel Sanchez et John Duncan, tous deux âgés de 12 ans, ont été arrêtés pour le meurtre d'un travailleur émigré dans l'Etat de Washington.
Ellen Makkai explique les motivations financières qui pré­sident à la mise en place de ces programmes: «Le gouvernement et des organismes privés incitent les écoles à conduire ces enquêtes, qui sont ensuite utili­sées pour convaincre les dona­teurs que les écoles ont besoin d'aide - plus les problèmes sont importants, plus le prix est élevé. » Edward Freeland, directeur adjoint du centre de recherche sur les sondages d'opinion à l'Uni­versité de Princeton, déclare: «Si une école prouve qu'elle a des problèmes suffisamment graves, les fonds sont débloqués. »

William Bonner, avocat de l'institut Rutherford, une organi­sation pour les libertés civiles américaines, affirme que « les pro­grammes psychologiques dans les écoles ont débouché sur une ingérence inacceptable dans la vie familiale, en violation des droits des étudiants. Ces programmes sont basés sur l'expérimentation psychologique et sur toute une gamme de techniques de modifi­cation du comportement... Les intérêts et les droits des parents ont été foulés aux pieds ».7
Les théories fallacieuses des psychologues et des psychiatres appliquées dans nos écoles
PSEUDOSCIENCE ET THEORIES FALLACIEUSES: De nos jours, dans les écoles américaines, des psychologues travaillent à diagnostiquer et à étiqueter les enfants qui souffrent de «troubles des apprentissages ». Pour promouvoir cette industrie, des livres décrivant les théories fumeuses de la psychiatrie sur la « maladie » mentale de l'enfance et incitant à la consommation de drogues dangereuses comme solution, sont édités en série.
LES RACINES NAZIES DU DÉPISTAGE DES ÉTUDIANTS

Le dépistage des «maladies mentales» chez les enfants n'est pas nouveau. Il ressemble au processus utilisé en Allemagne nazie pour supprimer les « éléments infé­rieurs de la société».

* 1920 : Le psychiatre allemand Alfred Hoche publiait le livre Permission de détruire la vie qui n'est pas digne d'être vécue, dans lequel il recommandait qu'une commission ordonne l'identification et l'euthanasie des « poids morts » de la société. Moins de 20 ans plus tard, un registre de toutes les personnes qui souffraient d'un certain nombre de troubles mentaux fut assemblé et soumis au gouver­nement.

* 1930 : Ernst Rüdin, fondateur de la « génétique psy­chiatrique» et l'un des architectes de l'Holocauste, s'est adressé au Congrès international de l'hygiène mentale à Washington D.C. Il y réclama une approche eugénique unie pour se débarrasser de ceux qui étaient connus pour avoir des «tares héréditaires». En tête de liste des «défauts» se trouvait ce que les eugénistes américains appelleront par la suite «le trouble du déficit de l'attention».

* Années 1930 : Suite au mouvement eugéniste psychiatrique, les écoles américaines effectuèrent des dépis­tages sur les enfants de façon régulière, et ceux qui étaient considérés comme faibles d'esprit furent envoyés dans des institutions.8
Ernst Rüdin et son plan de dépistage des "indésirables" à interner
DÉVALORISATION DE LA VIE : Le plan insidieux de dépistage des « indésirables » au sein du système éducatif a été mis en place dès 1920 par les psychiatres et psychologues ci-dessus. Les « indésirables » devant être internés en institutions psychiatriques comprenaient les enfants hyperactifs qui, selon leurs théories, auraient été atteints de schizophrénie plus tard dans leur vie.
7. William Bonville,  "Who is Behind OBE?", Conservative Consensus, 1996.
8.
Michael D'Antonio, "America's Deep, Dark Secret", Interview on CBS 60 Minutes, 2 mai 2004.
<< Page précédentePage suivante >>
Installez Flash Player pour visualiser cette animation.
Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme
CCDH Bretagne